lundi 31 mars 2014

« Les Américains jouent au poker, les Russes jouent aux échecs – et les Français jouent au Monopoly… » 1/4

 Par Sayed 7asan (http://www.sayed7asan.blogspot.fr)

« Les Russes mettent du temps à monter en selle, mais ensuite, ils chevauchent très vite. »

« Lorsque la Russie est menacée, elle ne s’énerve pas, elle se concentre. »

Proverbes russes


Cette série d'articles est consacrée aux enjeux géopolitiques des événements de Crimée, et notamment au recul de l’impérialisme américain face à de nouvelles puissances régionales et mondiales, résurgentes ou émergentes, qui résistent au modèle politique, économique et culturel occidental de plus en plus ouvertement, et avec de plus en plus de succès.

Le traitement de ces événements en Occident est un révélateur de la crise de confiance entre les populations du monde occidental et leurs gouvernements & médias respectifs, qui sont aujourd’hui moins fiables que la presse soviétique elle-même dans ses jours les plus sombres, mais dont l’hégémonie est aujourd'hui disputée par Internet.


1. Une victoire stratégique pour la Russie

Les événements dramatiques qui se sont déroulés en Ukraine durant ces dernières semaines, façonnés de toutes pièces et orchestrés par les services du Département d’Etat américain – qui, comme l’a candidement admis Victoria Nuland, Secrétaire d’Etat adjointe aux affaires européennes et eurasiennes, ont dépensé 5 milliards de dollars pour « démocratiser » (c’est-à-dire « déstabiliser ») l’Ukraine – et relayés par leurs laquais de l’Union européenne, ont finalement débouché, contre toute attente, sur une victoire spectaculaire de la diplomatie russe, la Crimée ayant réintégré la Fédération de Russie, qu’elle n’aurait du reste jamais dû quitter pour les raisons historiques, géographiques, ethniques, culturelles et même légales (tant sur le plan du droit soviétique que du droit international) qu’a rappelées Poutine dans son discours mémorable du 18 mars 2014.


On peut parler, avec Israël Shamir, de triomphe personnel pour Poutine, qui, par un coup de maître éminemment dramatique au regard de la tournure initiale des événements, et de l’apparente inertie de la Russie – qui contrastait très fortement avec l’hystérie occidentale –, a transformé ce qui semblait être un véritable désastre en une victoire totale, qui n’est pas sans évoquer le Deus ex machina du théâtre classique. Ce retournement de situation exceptionnel, peut-être sans précédent dans l’histoire au regard de ses tenants et aboutissants, est illustré de manière éloquente dans ce trait d’humour juif récent rapporté par le même Israël Shamir :

Le président israélien Shimon Peres demande au président russe:
- Vladimir, êtes-vous d’origine juive?
- Poutine : Qu’est-ce qui vous fait croire ça, Shimon?
- Peres: Vous avez fait débourser cinq milliards de dollars aux États-Unis pour qu’ils livrent la Crimée à la Russie. Même pour un Juif, c’est audacieux !

Les retombées géopolitiques, diplomatiques, militaires (les expériences en Tchétchénie et en Ossétie du Sud avaient déjà démontré sans le moindre doute possible que les forces armées russes comptent aujourd’hui parmi les plus formidables de la planète) et même économiques de ces événements sont en effet considérables : nous assistons en direct à un nouveau coup de tocsin, sonnant vraisemblablement le glas d’un monde unipolaire – sinon des Etats-Unis en tant que superpuissance, statut obtenu en 1945. Sur les plans militaire, politique, diplomatique et/ou médiatique, il est aisé de reconstituer le parcours des victoires de l’Empire dans ses diverses conquêtes (Iran 1953, Guatemala 1954, Chili 1972, Salvador 1980, Nicaragua 1981, Afghanistan 1989, Irak 1991, Bosnie-Herzégovine 1995, Serbie 1999, Libye 2011…) et de ses défaites (Cuba 1961, Vietnam 1972, Iran 1988, Liban 1983, 2000 & 2006, Irak 2011, Afghanistan 2013…), avec toutes les combinaisons que cela implique, une victoire sur un plan ayant pu être une défaite sur l’autre – ainsi l’opération USAl-Qaïda en Tchétchénie a-t-elle été une victoire éclatante sur le plan de l’opinion publique internationale, aliénant durablement les populations occidentales et musulmanes à la Russie, malgré un échec cuisant sur le terrain. Les événements en Syrie et en Ukraine, nouveaux Stalingrad, semblent porter un coup d’arrêt décisif à l’interventionnisme américain, notamment grâce au rôle de la Russie que Vladimir Poutine a miraculeusement fait renaître de ses cendres (voir 1993-2013 : Les vingt ans de « Pas de deux » entre la Russie et les Etats-Unis arrivent-ils à leur fin ?).

http://1.bp.blogspot.com/-f3uMV_qpsMs/US08CG27vlI/AAAAAAAAWpg/GJ7uKddkE64/s1600/Che-Guevara-and-Fidel-Castro.jpg


Mais pour les peuples victimes, il est souvent difficile de distinguer la couleur, les cortèges de mort et de destructions assombrissant toujours l’issue des impitoyables agressions américaines. C’est pourquoi nous ne pouvons que nous féliciter de ce dénouement juste et heureux et de cette défaite de la plus grande et la plus agressive puissance impériale de l’Histoire. Le Saqr – blogueur & correspondant de l’Asia Times ; d’origine russe, spécialiste de l’Europe de l’Est, cet ancien analyste militaire était impliqué dans des opérations anti-soviétiques durant la guerre froide – affirme qu’« Aujourd’hui, tous les hommes libres de la planète célèbrent une victoire », et compare cette issue euphorisante au dénouement formidable de la guerre Usraélienne de l’été 2006 contre le Liban, après laquelle Sayed Hasan Nasrallah, Secrétaire Général du Hezbollah, déclarait – le 22 septembre, au lendemain du fameux discours de Chavez à l’ONU :

Nous considérons que nous avons remporté une grande victoire, que le Liban a remporté une grande victoire, que la Palestine a remporté une grande victoire, que la nation arabe a remporté une grande victoire, et que tous les opprimés, toutes les personnes lésées dans ce monde ont également remporté une grande victoire. Notre victoire n’est pas la victoire d’un parti. Je répète ce que j’ai dit à Bint Jbeil, le 25 mai 2000: ce n’est pas la victoire d’un parti ou d’une communauté, c’est plutôt une victoire pour le Liban authentique, le peuple libanais authentique, et toute personne authentiquement libre dans le monde. Il ne faut pas fausser cette grande victoire historique. Elle ne se limite pas à un parti, un clan, une secte, une communauté ou une région particulières. Cette victoire est trop grande pour que nous puissions en saisir toute l’ampleur. Les prochaines semaines, les mois et les années à venir nous en montreront la portée réelle.


http://www.islamicinvitationturkey.com/wp-content/uploads/2012/09/Nasrallah.jpg


De même, cette victoire russe est une victoire éclatante pour tous les hommes libres de la planète, et dont les conséquences sont incalculables. Aujourd’hui, nous sommes tous Russes, de même que nous étions tous Libanais en 2000 & 2006.

Sayed 7asan


A venir : 

2. Relations internationales : Poutine impose de nouvelles règles du jeu
3. Les « médias » occidentaux aux ordres ?
4. Les arènes émergentes du refus du Nouvel Ordre Mondial


http://www.tuxboard.com/photos/2012/02/Expressions-Obama-Poutine-Sarkozy--640x335.jpg

samedi 29 mars 2014

Ukraine & Crimée : Vladimir Poutine s'adresse à l'Etat-major des forces armées russes (VOSTFR)




28 mars 2014, 14:40 Le Kremlin, Moscou
  

Discours prononcé à l'occasion d'une réception d'officiers supérieurs fraîchement promus, et consacré aux développements récents en Crimée. Vladimir Poutine y analyse les évolutions des forces armées russes, et trace les grandes lignes de leurs priorités pour les années à venir.

Ce discours est conclu par un entretien avec Sergueï Choïgou, le Ministre de la Défense, qui sollicite la permission de restituer à l'Ukraine les armements ukrainiens présents sur le territoire de Crimée.



Les officiers nommés à des postes supérieurs de commandement ont été présentés au Président et se sont vus remettre leurs hauts titres militaires spéciaux lors d’une cérémonie qui s’est tenue à St George Hall, dans le Grand Palais du Kremlin.

Les agents nommés à des postes supérieurs de commandement appartenaient au ministère de la Défense, au ministère de l’Intérieur, au ministère des Situations d’urgence, au Service fédéral de sécurité, au Service de renseignement extérieur, au Service fédéral de contrôle des drogues, au Service fédéral correctionnel et au Comité d’enquête.

 ***

Retranscription en russe : http://kremlin.ru/news/20650
Traduction en anglais : http://eng.news.kremlin.ru/news/6929 
Traduction en français & vidéo : http://www.sayed7asan.blogspot.fr



PRESIDENT DE LA RUSSIE VLADIMIR POUTINE : Chers camarades !

Je veux ouvrir cette cérémonie aujourd’hui en commençant par vous féliciter pour vos nouvelles nominations et vos nouveaux grades militaires spéciaux, et je vous souhaite tout le succès dans votre service et dans la résolution des tâches complexes et des grandes responsabilités qui vous incombent afin de relever les défis liés à la sécurité nationale et à la défense de la Russie.

Les événements récents en Crimée ont constitué un test critique de nos capacités. Ils ont montré les nouvelles qualités et possibilités de nos forces armées et ont démontré la détermination et le moral élevé des troupes.


Je remercie les commandants et le personnel de la Flotte de la mer Noire et des autres unités basées en Crimée pour leur fermeté et pour le calme dont ils ont fait preuve, pour leur courage, et pour leurs actions professionnelles et parfaitement pondérées qui ont permis de déjouer les provocations, d’éviter toute effusion de sang et d’assurer les conditions d’un déroulement pacifique et libre du référendum.

Nous devons maintenant mener de sérieux efforts pour moderniser l’infrastructure militaire en Crimée. Nous devons également mener à terme le processus de mise en place d’antennes locales du ministère de l’Intérieur, du ministère des Situations d’urgence, du Service correctionnel fédéral, du Service fédéral de sécurité, de la Commission d’enquête et du Service fédéral de contrôle des drogues en Crimée et à Sébastopol.

Je souligne également la nécessité de mettre rapidement en œuvre la décision de rouvrir l’Ecole navale supérieure Nakhimov de la mer Noire, et de mettre en place un collège présidentiel de cadets à Sébastopol.

Permettez-moi de répéter que nous devons utiliser au maximum les professionnels qui ont servi dans des unités ukrainiennes basées en Crimée ou qui ont travaillé dans les instances judiciaires et autres organismes spécialisés, qui ont exercé leurs fonctions dignement et qui ont décidé qu’ils veulent servir la Russie. Ils conserveront leurs grades militaires et leur ancienneté, et leurs titres et diplômes seront reconnus. Leur rémunération et leur statut social seront harmonisés avec la législation russe. Les salaires que nous versons ici sont près de quatre fois plus élevés que ceux qui sont versés en Ukraine. Le Gouvernement de la Fédération de Russie prendra les décisions pertinentes sur toutes les questions relatives au paiement des pensions, des avantages et des soldes de la fonction militaire au cours des prochains jours.

Dans le même temps, nous respectons le choix des militaires ukrainiens et officiers des instances policières et judiciaires qui souhaitent retourner en Ukraine. Nous devons traiter ces personnes et leurs familles avec toute la décence convenable et toute la dignité que les traditions de l’honneur militaire exigent.

Chers camarades,

Nous devons poursuivre nos efforts constants pour bâtir et renforcer tous les éléments clés qui permettent d’assurer la sécurité et la souveraineté de la Russie, et je parle avant tout des forces armées.

La mise en œuvre du Programme d’acquisition de la défense 2013 a permis de fournir aux forces armées et à la marine des armements et des équipements plus modernes. Dans le même temps, l’intensité et la qualité de la formation des troupes s’est également améliorée. Cela se reflète dans les résultats des inspections-surprises minutieuses qui ont été effectuées, y compris les inspections récentes qui se sont tenues dans les districts militaires de l’Ouest et du Centre.
.
Dans l’ensemble, un total de plus de 3000 exercices de divers types ont eu lieu l’année dernière. Cet automne, un autre exercice militaire stratégique aura lieu, « Vostok 2014 », ce qui nous donnera l’occasion de mettre à l’essai l’utilisation de forces combinées des personnels de différentes branches des forces armées, et également avec la participation de forces issues d’autres agences de sécurité. Nous prévoyons également de continuer à développer les différentes unités de combat de nos forces armées, y compris dans la région de l’Arctique.

Chers camarades,

Les organismes sécuritaires et judiciaires et les Services de renseignement jouent également un grand rôle dans la sécurité globale de notre pays. Nous avons souligné lors du Conseil du ministère de l’Intérieur que nous devons consolider les résultats positifs obtenus au cours des dernières années. Nous devons construire sur cette base, de façon à augmenter le nombre de crimes résolus et à faire de réels progrès dans des domaines importants tels que la lutte contre l’extrémisme, la criminalité économique, la sécurité routière et le maintien de l’ordre dans les lieux publics et durant les rassemblements publics.

Le Service fédéral de sécurité doit mettre l’accent sur ​​la prévention des menaces terroristes. L’année dernière, 82 crimes liés au terrorisme ont été empêchés, dont 13 attaques terroristes. 278 hommes armés ont été neutralisés, dont 43 chefs de groupes armés.

Je vous demande de continuer à travailler de cette manière, activement et en prenant des initiatives, et je vous invite à faire usage de l’expérience des mesures préventives que vous avez prises en assurant la sécurité aux Jeux olympiques et paralympiques de Sotchi et à travailler en étroite collaboration avec les autres services de sécurité sous la coordination du Comité national de lutte contre le terrorisme.

Le contre-espionnage requiert également une attention sérieuse. Les agents des services frontaliers du Service fédéral de sécurité doivent également poursuivre les travaux afin de renforcer l’ensemble du périmètre des frontières de l’Etat.

J’attends du service de renseignement extérieur qu’il fasse des évaluations rapides des menaces étrangères potentielles contre la sécurité de la Russie et qu’il élabore des propositions concrètes sur la façon de neutraliser ces menaces.

La tâche prioritaire de la Commission d’enquête est de constituer une solide base de données pour les dossiers concernés par l’enquête, tout particulièrement pour les délits et crimes graves et très graves pour lesquels l’opinion publique attend légitimement une décision.

Des exigences toujours plus strictes pèsent sur le personnel du Service fédéral correctionnel. Il est important de s’assurer que les conditions de détention des prisonniers répondent aux normes acceptées, d’améliorer le système de sécurité dans les installations qui sont sous votre contrôle, d’y assurer le respect des législations et d’y maintenir la loi et l’ordre.

Le Service fédéral de contrôle des drogues doit être plus actif dans la détection et la destruction des canaux de trafics de stupéfiants ainsi que le démantèlement des réseaux de distribution de drogues.
 
Le ministère des Situations d’urgence est responsable de la protection complète de nos citoyens dans les situations d’urgence. Avec l’été qui approche, vous devez faire de grands efforts pour prévenir les incendies de forêt et vous assurer du fait que votre personnel et votre équipement soient opérationnels. Vous devez également garder à l’esprit les graves conséquences des inondations de l’an dernier en Sibérie et en Extrême-Orient. Nous avons besoin des prévisions les plus exactes possibles de ce que sera la situation cette année, afin de se préparer au mieux pour les risques potentiels.

Le Service des Equipements spéciaux a des responsabilités particulières, visant surtout à maintenir un fonctionnement stable des organismes gouvernementaux dans des conditions d’urgence. J’ai confiance en votre formation professionnelle et en votre compétence.

Chers camarades,

En conclusion, je vous félicite une fois de plus pour vos nouvelles nominations et vos titres militaires spéciaux. Je suis convaincu que vous ferez tout votre possible pour mener à bien vos tâches au mieux de vos capacités.

Je vous souhaite la santé et le succès.

<…>



MINISTRE DE LA DÉFENSE Sergueï Choïgou : Camarade Commandant en chef !

Conformément à vos instructions, le retrait planifié des unités de l’armée ukrainienne qui ont souhaité continuer à servir dans les forces armées ukrainiennes est maintenant terminé. De même, tous les emblèmes nationaux et les drapeaux de tous les navires et de toutes les unités qui ont fait défection pour rejoindre les forces armées russes ont maintenant été remplacés par ceux de la Russie. Nous avons fait le nécessaire pour qu’aucun acte de profanation ou d’irrespect envers les symboles de l’Etat ukrainien ne soit toléré.

Je vous demande la permission de procéder à la restitution des armes et du matériel militaire ukrainien à l’Ukraine.

VLADIMIR POUTINE : Vous parlez des navires et avions de guerre ?

Sergueï Choïgou : Exactement.

VLADIMIR POUTINE : Oui, c’est d’accord. Faites-le.

Sergueï Choïgou : Ce sera fait.


VLADIMIR POUTINE : Chers camarades ! Permettez- moi de vous féliciter à nouveau pour vos nouvelles nominations et pour les grades militaires spéciaux qui vous ont été attribués. Je suis sûr que vous ferez tout ce qui est en votre pouvoir pour garantir à notre peuple un sentiment de protection et de sécurité totales, et pour que les forces armées, les services de renseignement et les institutions légales soient à la hauteur des tâches que la société leur a confiées.

Je vous souhaite du succès. Je vous remercie beaucoup pour votre service.


Vladimir Poutine félicite les forces armées russes pour leur rôle en Crimée - VOSTFR


Cérémonie d'investiture des officiers russes à leurs nouvelles fonctions - 28 mars 2014


Dans ce discours prononcé le 28 mars devant une assemblée d'officiers fraîchement promus, Vladimir Poutine il félicite les troupes russes pour leur rôle en Crimée et évoque les soldats ukrainiens qui ont décidé de rallier la Russie. Il décide, après un échange avec le Ministre de la Défense Sergueï Choïgou, de restituer à l'Ukraine les armes qui se trouvaient en Crimée.

Traduction & sous-titrage : http://www.sayed7asan.blogspot.com






PRESIDENT DE LA RUSSIE VLADIMIR POUTINE : Chers camarades !

Je veux ouvrir cette cérémonie aujourd’hui en commençant par vous féliciter pour vos nouvelles nominations et vos nouveaux grades militaires spéciaux, et je vous souhaite tout le succès dans votre travail et dans la résolution des tâches complexes et des très grandes responsabilités qui vous incombent afin de relever les défis liés à la sécurité nationale et à la défense de la Russie.

Les événements récents en Crimée ont précisément constitué un test critique de nos capacités. Ils ont montré les nouvelles qualités et possibilités de nos forces armées et ont démontré la détermination et le moral élevés des troupes.

Je remercie les commandants et le personnel de la Flotte de la mer Noire et des autres unités basées en Crimée pour leur fermeté et pour le calme dont ils ont fait preuve, pour leur courage, et pour leurs actions professionnelles et mûrement conçues et mises en œuvre qui ont permis de déjouer les provocations, d’éviter toute effusion de sang et d’assurer les conditions d’un déroulement pacifique et libre du référendum.

[...]

MINISTRE DE LA DÉFENSE Sergueï Choïgou : Camarade Commandant en chef !

Conformément à vos instructions, le retrait planifié des unités de l’armée ukrainienne qui ont souhaité continuer à servir dans les forces armées ukrainiennes est maintenant terminé. De même, tous les emblèmes nationaux et les drapeaux de tous les navires et de toutes les unités qui ont fait défection pour rejoindre les forces armées russes ont maintenant été remplacés par ceux de la Russie. Nous avons fait le nécessaire pour qu’aucun acte de profanation ou d’irrespect envers les symboles de l’Etat ukrainien ne soit toléré.

Je vous demande la permission de procéder à la restitution des armes et du matériel militaire ukrainien à l’Ukraine.

VLADIMIR POUTINE : Vous parlez des navires et avions de guerre ?

Sergueï Choïgou : Exactement.

VLADIMIR POUTINE : Oui, c’est d’accord. Faites-le.

Sergueï Choïgou : Ce sera fait.

VLADIMIR POUTINE : Chers camarades ! Permettez- moi de vous féliciter à nouveau pour vos nouvelles nominations et pour les grades militaires spéciaux qui vous ont été attribués. Je suis sûr que vous ferez tout ce qui est en votre pouvoir pour garantir à notre peuple un sentiment de protection et de sécurité totales, et pour que les forces armées, les services de renseignement et les institutions légales soient à la hauteur des tâches que la société leur a confiées.

Je vous souhaite du succès. Je vous remercie beaucoup pour votre service.

mercredi 26 mars 2014

Crimée : Vladimir Poutine raille l'absurdité des sanctions américaines contre la Russie (VOSTFR)



Commentaires du Président Vladimir Poutine au sujet des sanctions américaines contre la Russie prises le 20 mars 2014, suite à l’intégration de la Crimée au sein de la Fédération de Russie


21 mars 2014, 15:15

En plus de railler avec humour l'absurdité & l'inanité de mesures arbitraires qui semblent seulement dictées par la rage, le dépit et l'impuissance, Vladimir Poutine fait montre de patriotisme et d'un véritable sens de la responsabilité : il a en effet ouvert un compte personnel dans une banque russe injustement ciblée par ces sanctions, et a demandé à ce que son salaire personnel y soit versé. Les élites politiques occidentales sont bien loin de tout cela...


 


 




QUESTION D’UN JOURNALISTE : Vous vous êtes déjà exprimé au sujet des
sanctions qui ont été imposées [contre diverses personnalités russes] lors de la réunion du Conseil de sécurité qui s’est tenue aujourd’hui, mais néanmoins, la liste comprend des noms dont la présence est difficile à expliquer, comme M. [Gennady] Timchenko, MM. [Arkady et Boris] Rotenberg et M. [Yuri] Kovalchuk, par exemple. Sont-ils visés parce qu’ils sont considérés comme vos amis, ou parce qu’ils sont liés aux événements de Crimée d’une quelconque manière ?

VLADIMIR POUTINE : Eh bien, pour être honnête, oui, j’avoue que ce sont eux, les « hommes armés courtois » [de Crimée] vêtus en tenue de camouflage et portant des fusils semi-automatiques au côté. Et [c’est vrai que] leurs noms de famille étaient un peu bizarres aussi. Les noms que vous venez de mentionner, par exemple: « Kovalchuk », « Rotenberg », « Timchenko » – ce sont tous des noms typiquement « Moskals » [terme ukrainien désignant les Russes]. Je pense que je serais sage de garder mes distances avec eux…



Les sanctions visent également une banque. Étant donné que cette banque n’a absolument aucun lien avec les événements de Crimée, et qu’elle a de nombreux clients, nous devrons certainement lui accorder notre protection et faire tout ce que nous pouvons pour nous assurer qu’il n’y a pas de conséquences négatives pour la banque elle-même ou pour ses clients.

Comme vous le savez, j’ai déjà déclaré que j’allais ouvrir un compte personnel dans cette banque, et j’ai d’ores et déjà donné pour instruction à la Direction administrative présidentielle de transférer mon salaire sur ce compte. J’ai également adressé une requête à la Banque centrale, non pas au sujet de mon salaire, mais en vue d’apporter un soutien à cette banque, d’autant plus qu’elle porte le nom très symbolique et vibrant de « 
Rossiya » [Russie].