jeudi 19 février 2015

Hassan Nasrallah : l’Etat Islamique est l'allié d'Israël et vise La Mecque et Médine (VOSTFR)





Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 16 février 2015, à l’occasion de la commémoration des cadres martyrs du Hezbollah : Cheikh Ragheb Harb (1952-1984) ; Sayed Abbas Moussaoui (1952-1992) ; Hajj Imad Moughniyeh (1962-2008)



Dans cet extrait, Sayed Hassan Nasrallah dénonce à nouveau le danger que représente l'Etat Islamique pour la sécurité et la stabilité du Moyen-Orient et du monde, à l'exception d'Israël, qui en est le premier bénéficiaire. Pour la première fois, il dénonce la main des services secrets israéliens et américains derrière les mouvements terroristes et takfiris et la duplicité de la coalition internationale contre Daech. Hassan Nasrallah identifie dans la barbarie même des terroristes une culture d'inspiration occidentale, étrangère à l'histoire et aux mœurs de l'Orient et de l'Islam. A l'image de l'implication du Hezbollah, il exhorte l'ensemble des pays du Moyen-Orient à prendre l'initiative de la confrontation contre l'Etat Islamique afin de préserver leurs peuples, leurs pays, les villes saintes de l'Islam et l'Islam lui-même, directement mis en danger par les horreurs qui sont perpétrées en son nom.


Vidéo & traduction : http://www.sayed7asan.blogspot.fr 







Transcription


[…]

Eh bien, évoquons maintenant brièvement la situation régionale.

Telle est la situation actuelle dans la région – en mettant de côté la menace israélienne, car nous parlons des faits nouveaux et on ne va pas rappeler les anciens : un grand danger a submergé de nouveaux terrains et champs de bataille, à savoir la menace représentée par le mouvement takfiri dont la principale dénomination est maintenant « Daech » (l’Etat Islamique). Eh bien, par le passé, nous avons affirmé que ce danger ne menace pas simplement quelques gouvernements, mais tous les gouvernements. Il ne menace pas simplement quelques régimes politiques, mais tous les régimes, toutes les entités, tous les peuples, toutes les armées. Ce n’est pas une menace pour les seules minorités religieuses, sectaires ou ethniques, mais une menace pour TOUS. Plus encore, nous avons déclaré dès le début que c’était là une menace pour l’Islam, l’Islam en tant que religion, en tant que Message. Depuis lors, tous les événements qui se sont produits confirment cette vision dont nous avions parlé dès le début.

Aujourd’hui, le monde entier le reconnaît. Tout le monde reconnaît qu’effectivement, ce mouvement takfiri et son fer de lance « Daech » (l’Etat Islamique) représentent maintenant une menace pour la sécurité de la région et la sécurité du monde entier. Y a-t-il encore quelqu’un dans le monde qui débatte de ce fait ?

Oui ! Il y a seulement Israël qui ne le considère pas comme un danger ni comme une menace. Il y a quelques jours, j’ai vu que le Ministre de la Guerre israélien [Moshe] Ya’alon s’est rendu au Golan pour une inspection et a déclaré que Daech ne représente pas une menace, qu’il ne représente pas un danger (pour Israël). Très bien. Le Front Al-Nosra ne représente pas non plus une menace, ce n’est pas un danger (pour Israël). Excellent ! A présent, il n’y a plus qu’Israël qui considère que Daech et Al-Nosra ne représentent pas un danger. Aujourd’hui, tous les autres pays du monde – ne serait-ce qu’au niveau des apparences –, tous les pays du monde considèrent Daech (on reviendra ensuite à Al-Nosra) comme un danger et une menace pour la sécurité de la région et la sécurité du monde entier. Et Israël a parfaitement raison de considérer qu’ils ne représentent pas un danger pour eux, car tout ce que Daech a fait jusqu’à présent, et tout ce qu’ils continuent à faire, sert à 100% les intérêts d’Israël, que Daech le sache ou pas.

Eh bien, que se passe-t-il ? De nouveaux fronts sont ouverts, on voit de nouvelles manifestations de barbarie et de crime... Ils les ont importés tout droit d’Hollywood et de je ne sais où... La manière dont a été brûlé vif le pilote jordanien captif Moaz al-Kasasbeh est horrible. La manière dont ont été décapités les travailleurs égyptiens sans défense et opprimés, qu’on a pu voir sur les écrans TV, est abjecte et abominable. Les décapitations d’otages auxquelles on assiste... Puis ils ont ouvert de nouveaux fronts et se sont fixé de nouveaux objectifs.

Daech n’a que faire de la Palestine ! Ils n’ont que faire de la Maison des Sanctités (Jérusalem) ! C’est pour cela que [Moshe] Ya’alon dit qu’ils ne posent aucun problème. Le véritable objectif de Daech est La Mecque et Médine. Que les frères d’Arabie Saoudite se calment un peu et réfléchissent bien. L’objectif est La Mecque et Médine. Et j’ai vu aujourd’hui même aux informations – je le mentionne pour être précis, car je ne sais pas s’ils ont annoncé aujourd’hui cette nouvelle allégeance, ou s’ils parlent d’une déclaration plus ancienne, je m’exprime avec prudence. Mais ce que j’ai entendu, c’est qu’Abu Bakr al-Baghdadi, le calife de Daech, a nommé un Emir pour La Mecque et un Emir pour Médine. L’objectif est La Mecque, et l’objectif est Médine. Ce n’est pas la Maison des Sanctités (Jérusalem). Pourquoi ? Parce que pour le califat de Daech, le califat ne peut pas être valable sans les deux Lieux Saints. C’est vers cette bataille que nous nous dirigeons.

Eh bien, ceux qui ont décapité les travailleurs égyptiens coptes en Libye, qu’ont-ils déclaré ? « Notre objectif est Rome ! » Tu t’éloignes beaucoup, l’homme ! Tu t’égares, au moins, La Mecque et Médine sont assez proches d’ici... Tu t’égares. Par Dieu, ils prétendent qu’ils iront à La Mecque et à Médine, et que de là, ils viendront en Jordanie puis arriveront en Palestine. Oh frère ! Tu te diriges vers Rome ?! Vers Rome !... Quelles sont ces guerres, quels sont ces fronts ? Pour qui travaillent-ils ? Dans les intérêts de qui combattent-ils ?

Et à présent, pour la première fois, j’ose déclarer avec force : recherchez (la main du) Mossad israélien. Recherchez la (main de la) CIA. Recherchez (la main des) services secrets britanniques. Par le passé, nous ne voulions pas parler de complot, mais maintenant, je vous dis que si, recherchez (leurs mains) ! Tout ce qui sert la puissance d’Israël et la domination d’Israël sur la région, tout ce qui sert la puissance et la domination de l’Amérique sur la région, Daech le réalise, et le courant takfiri le réalise.

Ils vont jusqu’à provoquer l’Europe. Imaginez donc qu’en Italie, il y a quelques jours, la Ministre de la Défense a déclaré que l’Italie était prête à diriger une coalition internationale pour combattre le terrorisme en Libye. Et ici, entre parenthèses, je vais parler de la situation intérieure du Liban.

Chère Madame [Roberta Pinotti], pourquoi voulez-vous donc mener une offensive internationale pour combattre le terrorisme en Libye ? La Ministre de la Défense répond – j’espère que je ne me trompe pas et que c’est bien la Ministre de la Défense –, elle répond que c’est parce que le terrorisme – écoutez bien, et j’espère que le 14 Mars [opposants politiques du Hezbollah qui dénoncent leur intervention en Syrie] écouteront bien –, elle répond que c’est parce que le terrorisme est maintenant présent à 350 kilomètres de la frontière italienne... Seulement pour ça ! 350 kilomètres ! Et cette dame... et l’Italie, ce pays issu d’une grande civilisation, l’Union Européenne et qui sais-je encore sont en train de se demander comment ils peuvent mener une opération militaire en Libye car le terrorisme est maintenant à une distance de 350 kilomètres (de leurs frontières) !

Et quant à nous (le Liban), où est le terrorisme ? Au Nord du pays. Et à Al-Qusayr (Nord-Est). Et à Qalamoun (Est). Et dans les plaines (Sud). Sans parler des voitures piégées (envoyées au cœur du Liban). Et vous (14 Mars) vous nous sermonneriez sur la justice, les devoirs, le vrai, le faux [à cause de notre intervention en Syrie] ?!... Mais le monde entier est ainsi et agit de même [pour se protéger du terrorisme]. Tant pis...

Eh bien, face à cette réalité que je n’exagère nullement, non, car il y a un danger véritable et réel... Eh bien, cela a commencé en Syrie, puis s’est retrouvé en Syrie et en Iraq, et maintenant en Libye... Maintenant au Sinaï aussi, il se dit que le groupe Ansar Bayt al-Maqdis a fait allégeance à Daech ou pas... Il y a encore d’autres endroits : aujourd’hui la Tunisie est en état d’alerte maximal... Au Yémen, Al-Qaïda et certaines de ses factions qui ont fait allégeance à Daech et à son calife progressent et occupent des bases militaires dans les provinces du Sud du Yémen... Il y a une menace réelle, il y a des massacres, des morts...

O mon frère, ce ne sont pas des films tout ça ! Ils transforment la réalité en films... C’est une absolue certitude, oui, ces groupes sont inspirés d’Hollywood, par leur mentalité, leur esprit, leur barbarie... Tout ça, c’est la culture d’Hollywood ! Qu’est-ce que la culture d’Hollywood ? Sinon les massacres et les meurtres ?! Est-ce que tout cela vient de nous ? De l’Orient, de l’Islam, du Christianisme, des Prophètes ? Des califes, des Compagnons, de la Famille du Prophète ? Certes non, que Dieu nous préserve de telles idées ! Quelle est l’origine manifeste de tout cela ? Où donc a été façonné tout ce que nous voyons actuellement sur les écrans sous nos yeux ? 

Eh bien, face à ce péril qui menace tout le monde, nous invitons les peuples et les régimes de la région à agir ensemble pour confronter cette menace terroriste takfirie dangereuse et considérable. Et nous affirmons à nouveau que nous sommes tous capables de mettre en déroute cette menace et ceux qui la contrôlent en coulisses, qu’il s’agisse du Mossad israélien, des américains ou des britanniques.

O mes frères et sœurs, la stratégie mise en œuvre jusqu’à présent par la coalition internationale contre Daech est une stratégie défectueuse – ce si nous accordons le bénéfice du doute à leurs intentions. Et si nous ne leur accordons pas cela, on demandera : qu’est-ce qui nous prouve qu’ils veulent vraiment en finir avec Daech ? Je suis tout à fait sérieux. Je reviendrai sur ce point particulier.

C’est pourquoi la communauté musulmane (oumma), les peuples de l’oumma, les pays de la région, les gouvernements, les savants, les partis politiques, les forces de la Résistance, les armées... Tous sont concernés par cette menace qui est la plus grande et la plus dangereuse de toutes les menaces à l’exception de la menace que représente Israël.

C’est pour cela que je veux énoncer rapidement deux ou trois points.

Premier point : la lutte idéologique, politique, médiatique et militaire contre ce mouvement takfiri doit être considérée comme une défense de l’Islam. Ce n’est plus la défense d’un Axe (de la Résistance), d’un régime, d’un pays, d’une secte, d’une école, de minorités, non... Ils menacent absolument tout le monde, et ils menacent l’Islam en premier lieu.

Tout agissement... – j’espère que tous ceux qui m’écoutent et tout le monde le comprendront. Tout agissement d’un musulman qui se revendique de l’Islam mais qui est contraire à la nature humaine ne peut absolument pas être conforme à l’Islam. C’est impossible qu’il provienne de l’Islam. Allah l’Exalté dit : « Tourne résolument ton visage vers la Foi, en toute sincérité. Telle est la nature originelle dans laquelle Dieu a façonné l’humanité. » Et ce depuis le début de la Création. « La Création de Dieu ne peut souffrir aucune altération. » Du début à la fin, il y a une nature humaine unique. « Telle est la religion droite. » [Coran, XXX, 30] La religion droite est la religion qui correspond et se conforme à cette nature humaine. Il est impossible qu’un acte soit islamique ou religieux s’il est exécré par les cœurs, les intellects, les âmes, et l’humanité tout entière malgré la diversité de ses pensées, de ses vues et de ses orientations dogmatiques et politiques.

Par conséquent, cette bataille est menée en défense de l’Islam. Et je vous déclare aujourd’hui avec honneur et fierté que nous constituons, ou que nous nous considérons comme un acteur de cette lutte contre le mouvement takfiri, et nous considérons que nous défendons par-là l’Islam du (Prophète) Muhammad fils de Abdallah, que la paix de Dieu soit sur lui et sur sa famille ! Nous ne défendons pas les chiites ou les sunnites, ou telle ou telle secte. [Audience : « A ton service, ô Nasrallah !”]

Tout le monde sait que lorsque la bataille devient une bataille pour défendre la religion de Dieu et les Sanctités de Dieu le Très-Haut et l’Exalté, alors nos sacrifices deviennent sans limites, notre patience ne connaît plus de limites, de même que notre endurance et notre disposition à aller jusqu’au bout deviennent illimitées, comme l’a fait notre Imam et Maître Abu Abdillah al-Hussein – que la paix soit sur lui – à Karbala. [Audience : « A ton service, ô Hussein ! »]

Deuxièmement – et bien sûr, je déclare que nous faisons cela, mais j’invite tout le monde... Tous les musulmans sont invités à défendre leur religion : les savants, les autorités, les médias, les écrivains... Ce n’est pas une bataille simplement militaire. O mon frère ! La plus ignoble distorsion d’une religion divine dans l’histoire de l’humanité est celle que perpètre actuellement Daech. Il n’y a rien de comparable dans l’Histoire.

Deuxièmement, le monde entier doit dire – et s’il ne le fait pas, les pays de la région doivent au moins le faire, ainsi que tous ceux qui sont conscients de cette menace et de ce danger –, tous doivent dire à ceux des pays de la région qui continuent à soutenir Daech par les armes, l’argent, les facilités et même les médias en apparence, ces médias ne soutiennent pas Daech, mais si on écoute bien, ils soutiennent Daech, mais je n’ai pas le temps d’expliquer ce point. On doit dire à ces pays que le jeu est terminé, ça y est. La région, ses peuples et ses gouvernements ne peuvent plus supporter ce niveau de crimes et de barbarie commis au nom de l’Islam et aux dépens de tous les peuples de la région.

Troisièmement, et c’est là un point très important : et je vais en parler franchement et nommément. Nous ne devons pas nous mentir à nous-mêmes ni permettre à quiconque de nous tromper par une distinction factice entre Daech et le Front Al-Nosra. Je ne vais pas détailler à nouveau tout ce que nous avons dit par le passé : ils ont la même composition, les mêmes principes, les mêmes croyances, la même culture, le même esprit, les mêmes objectifs, les mêmes agissements... Et j’espère que quelqu’un, n’importe quel Libanais ou Arabe, pourra un jour nous expliquer quelle est la différence entre le Front Al-Nosra et Daech, et comment on peut dire que Daech est composée de terroristes et Al-Nosra de révolutionnaires. J’espère que quelqu’un, en particulier au Liban où certaines personnes tiennent ce discours, pourra nous expliquer cela, que ce soit à la télévision ou directement en échangeant avec des frères (du Hezbollah). Ne nous laissons pas duper sur cette question. C’est un même mouvement dont le seul différend était d’ordre organisationnel au sujet des dirigeants, mais le résultat est le même. C’est pourquoi nous avons effectivement aujourd’hui des appels à combattre les mouvements takfiris sans distinction : c’est tout à fait juste. Telle est la position saine à avoir.

La Jordanie, le gouvernement jordanien ne peut pas combattre Daech en Irak et soutenir le Front Al-Nosra en Syrie. Certains pays du Golfe ne peuvent pas participer à la coalition internationale pour combattre Daech en Irak et fournir argent, armes, moyens et facilités au Front Al-Nosra, c’est-à-dire le frère, la sœur de Daech qu’est le Front Al-Nosra. Comment ? Par quelle logique ? Il faut considérer dans son ensemble ce mouvement qui représente réellement une telle menace.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire