mardi 28 juillet 2015

Abd-al-Malik al-Houthi : La barbarie saoudienne l'identifie à Israël et rapproche le Yémen de la Palestine




Discours d’Abd-al-Malik al-Houthi, chef de la Résistance yéménite, le 10 juillet 2015, à l’occasion de la Journée Internationale d’Al-Quds (Jérusalem), et le premier jour de la « trêve » de fin de Ramadan décrétée par l’ONU




(Vidéo non sous-titrée)




 
Transcription :


Je recherche refuge auprès de Dieu contre Satan le maudit.

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

Louange à Dieu, Seigneur des Mondes, et j’atteste qu’il n’y a d’autre Dieu que Dieu l’Unique, le Souverain, le Vrai, l’Evident, et j’atteste que notre Maître Muhammad est Son serviteur et Son messager, le Sceau des Prophètes, que les Bénédictions et les Salutations de Dieu soient sur lui et sur sa famille, les bons, les purs, et que Dieu agrée ses compagnons choisis et fidèles.

Cher peuple yéménite, mes frères et mes sœurs, que la paix de Dieu soit sur vous, ainsi que Sa miséricorde et Ses bénédictions, et que la paix et les salutations soient sur le peuple palestinien opprimé.

En ce jour grandiose et béni, notre noble peuple yéménite célèbre, avec tous les hommes libres et dignes de ce monde, cette occasion chérie et capitale, la Journée Internationale d’Al-Quds (Jérusalem). Aujourd’hui, notre peuple yéménite s’empresse de célébrer cette occasion très importante pour lui et pour tous les hommes libres et dignes de ce monde malgré la gravité de sa situation du fait de l’agression impitoyable que mènent contre lui les forces du mal, du crime et de la tyrannie, la Trinité du Mal incarnée par les Etats-Unis, le régime saoudien et Israël. Malgré la cruauté des conditions dans lesquelles vit ce peuple, malgré l’horreur des événements et l’ampleur de la tragédie, malgré toute cette agression et tout ce qu’elle contient en fait de tyrannie, d’arrogance, de voracité et d’oppression, notre grand peuple yéménite n’a pas oublié sa cause majeure, principale et fondatrice, à savoir la cause palestinienne. Au contraire, cette agression, derrière laquelle se tient Israël, et à la tête de laquelle se trouvent les Etats-Unis, et qu’exécute le régime saoudien criminel, la corne du diable, a augmenté l’attachement et l’adhésion de notre grand peuple yéménite à cette cause, ainsi que son engagement et sa certitude en cette cause à l’égard de laquelle il a pleinement conscience de sa responsabilité, de même qu’il a conscience de son importance et de tout ce qu’elle représente. La Palestine, dans tout ce qu’elle représente pour notre peuple, ce qu’elle renferme en fait de lieux saints de l’Islam, son peuple musulman qui est une partie intégrante de cette Communauté (islamique), et son territoire arabe et islamique qui est une partie fondamentale des territoires arabes, des territoires de l’Islam.

Et c’est pourquoi notre peuple yéménite, qui a également pris conscience du fait qu’Israël – il en avait déjà pris conscience d’une manière très profonde, mais il est aujourd’hui plus lucide encore quant au fait qu’Israël représente un danger pour toute la région, pour tous les musulmans, pour l’ensemble de l’humanité. Israël représente un danger pour la sécurité et la paix dans le monde entier. Notre peuple s’empresse de célébrer cette occasion avec un fort sentiment de responsabilité, en défense de son humanité, en défense de ses valeurs, en défense de son éthique, et il démontre par là sa haute moralité. Il porte cette grande richesse en fait de valeurs, de principes et d’éthique, dont personne ne peut le priver, quoi qu’ils s’évertuent de faire, et quels que soient la gravité des crimes et l’étendue de l’agression qu’ils perpètrent. Notre peuple yéménite, après 107 jours de cette agression qui n’a considéré aucune chose comme inviolable et s’en est pris à toutes choses dans ce pays, à l’homme dans toutes ses capacités, aux enfants, aux femmes, aux jeunes, aux personnes âgées, à toutes les nécessités de la vie et à tous les services publics. Mais notre cher peuple yéménite ne fait que gagner en lucidité et en éveil, en fermeté dans ses principes, en attachement à ses valeurs et à son éthique, et en prise de conscience de sa responsabilité.


Et le peuple yéménite a également conscience du fait que tout ce qui se passe, que ce soit à travers cette agression qui cible notre pays de manière directe et frontale, ou au niveau de ce qui se passe dans l’ensemble de notre région, dans les divers pays qui subissent des événements sans précédent à cause de ce que perpètrent les takfiris, qui constituent un projet qui ne se distingue et ne se sépare jamais et en aucune circonstance d’Israël, du service d’Israël et des intérêts d’Israël. Aujourd’hui, les takfiris sévissent dans l’ensemble de la région, que ce soit à travers les actes qu’ils perpètrent dans notre pays via Daech, Al-Qaïda et leurs sœurs, et à travers ce qui se passe dans le reste des pays arabes, en Syrie, au Liban, en Irak, en Egypte, en Tunisie, en Libye et d’autres pays encore. Ils agissent de concert avec le régime saoudien, qui représente le noyau principal et fondateur de la propagation de ce mouvement et de ces instruments criminels, celui qui les a créés, leur père et leur mère, la source première, principale et majeure pour leur financement, leur déplacement, leur renforcement, leur approvisionnement, leur propagation et la création de l’atmosphère et de l’environnement dont ils ont besoin. Il ne fait pas le moindre doute qu’ils accomplissent tout cela dans l’ensemble de la région, et qu’en dernier lieu, cela sert les intérêts d’Israël et lui est profitable, et qu’Israël est le principal bénéficiaire de tout cela. Et avec certitude, ce sont les Etats-Unis et d’autres qui se tiennent derrière Israël. C’est ainsi que ces vérités se révèlent de plus en plus manifestement et clairement à tous au fil des événements. Les événements ont pris une telle tournure que tout cela est exposé sans qu’il soit nécessaire d’en rajouter : tous les gens en ont vu assez pour parvenir à ces conclusions, et toutes ces vérités sont révélées sans appel et font l’unanimité. Tout ce qui se passe, tout ce qu’ils perpètrent dans cette région sert manifestement les intérêts d’Israël, et à de nombreux égards et sous bien des aspects. L’un de ces aspects est de faire sombrer cette Communauté (islamique) dans les marécages des conflits, des guerres et des séditions sous des slogans nombreux et variés. Et le résultat de tout cela est qu’Israël est laissé de côté, sans qu’aucun danger ne le menace, sans que personne ne le dérange, sans que quiconque ne s’en préoccupe. Tous sont occupés et submergés par ce qui les accable, ce qu’ils affrontent en fait de dangers, de défis et de problèmes.


http://cdn.thedailybeast.com/content/dailybeast/articles/2015/04/29/yemen-s-war-shakes-up-the-saudi-palace/jcr:content/image.img.2000.jpg/1436542010046.cached.jpg


Puis, avec tous ces événements, l’alliance étroite et la coopération ouverte entre Israël et le régime saoudien a émergé publiquement, de même que l’alliance entre Israël et entre ces groupes takfiris. Cela a été révélé clairement avec ce qui se passe en Syrie. C’est pourquoi nous pouvons dire que tout ce qui se passe dans la région n’est en aucune façon distinct d’Israël, mais que cela constitue un nouveau projet derrière lequel se tiennent sans le moindre doute Israël et les Etats-Unis. La prise pour cible des peuples et des pays de cette région contribue à les accabler et à les faire sombrer, et également à les affaiblir, à les diviser et à les fragmenter, ce qui ouvre la voie, en fin de compte, à une mainmise directe, complète et définitive sur le Moyen-Orient. C’est pourquoi il apparaît évident à tous que le régime saoudien joue un rôle néfaste dans ce véritable complot, et dans l’approvisionnement, le renforcement et la propagation des groupes takfiris, auxquels il fournit un environnement propice, de même que le soutien total qui leur est apporté dans des proportions considérables : financièrement, médiatiquement et par tous les moyens – ce rôle néfaste représente un danger pour l’ensemble de la région, et ne va dans le sens des intérêts d’aucun pays de la région. Ce rôle nuit à tous les Arabes, à tous les pays arabes, à tous les pays de la région, et sert directement et dans une très grande mesure les intérêts d’Israël.

Et malheureusement, le régime saoudien agit dans ce sens avec toutes ses ressources colossales – car c’est le plus riche des pays arabes –, toute sa vaste économie et ses capacités énormes. Mais en fin de compte, ce régime œuvre à ce qui bénéficie à d’autres et nuit à sa Communauté (islamique), aux peuples de sa région, sans s’en soucier aucunement. Ce n’est que dans l’accomplissement de tels actes que ce régime a vu de la grandeur pour lui, au lieu de voir sa grandeur dans le fait d’agir avec toutes ses capacités dans le sens de ce qui lui serait honorable en fait de valeurs, de droit, de justice et de bien, dans les grandes causes de la Communauté, dans la défense desquelles il aurait pu rivaliser d’ardeur. Il aurait pu faire preuve de cela en prenant la tête de la défense de la cause palestinienne, en s’efforçant de soutenir le peuple palestinien, en se présentant comme un grand régime important, actif et influent dans la confrontation avec Israël. Telle aurait été la position qui l’eut honoré, telle aurait été la position qui lui aurait gagné les peuples arabes et les aurait poussés à s’unir autour de lui, telle aurait été la position qui lui aurait accordé un grand prestige auprès de Dieu et de Sa Création, et au sein des peuples de la région. Mais au contraire, il a fait le choix de se manifester comme une grande force éminente et active et de représenter l’arabisme et l’Islam en mettant l’arabisme, les Arabes et les musulmans sous la botte israélienne et sous l’hégémonie américaine, et en cela, il a révélé sa petitesse. Et à chaque fois qu’il s’est engagé dans ce rôle néfaste, chaque fois qu’il a redoublé de persistance et de zèle dans son œuvre destructrice, injuste et corruptrice, il s’est retrouvé en déclin et dans une situation plus critique. Il n’apparait nullement comme grand ou puissant, et si ce régime se considère comme grand et puissant en jouant ce rôle, en se plaçant sous les drapeaux américain et israélien, en œuvrant dans le sens du projet israélien dans la région, en allumant le feu des séditions ici et là, s’il voit d’un œil favorable cette influence, alors qu’il aurait pu jouer un rôle différent, en ayant un rôle influent dans la défense de la vérité et du bien, en soutenant la cause des peuples et en se tenant à leurs côtés, au lieu de son influence dans le sens de l’attisement des séditions, des luttes et des conflits, qui l’a vu se placer comme un bouclier protecteur au premier rang de la protection d’Israël et de sa défense, en détournant les peuples de (la lutte contre) Israël, avec lequel il est allié publiquement et ouvertement.

Il devient manifeste que tous les slogans trompeurs et les justifications spécieuses annoncés par ce régime injuste, oppresseur et aveugle sont faux et mensongers, et n’ont pas le moindre fondement. La question n’est nullement celle de la lutte contre l’influence iranienne, car tous les problèmes de notre région ne sont en aucun cas liés ou causés par une prétendue influence iranienne. Tout le danger de notre région, tout le mal de notre région est Israël, et n’est que l’extension de la menace israélienne. Le danger takfiri est une extension du danger israélien et ne sert que les intérêts d’Israël, contribuant à augmenter ce danger. Par exemple, lorsque l’on considère ce qui se passe en Egypte, y a-t-il une influence iranienne en Egypte ? Bien sûr que non. Le gouvernement égyptien, Sissi lui-même sont-ils des instruments de l’Iran, ont-ils une relation avec l’Iran ? En aucune manière. Ce qui se passe en Tunisie en est un témoignage manifeste et une preuve suffisante, de même que ce qui se passe en Libye. Tout ce qui se dit sur la lutte contre l’influence iranienne n’est qu’un vain tapage visant à semer la confusion et à cacher ces vérités. La véritable question est celle de l’imposition de l’influence israélienne et de la domination américaine dans notre région, sous cette bannière et ce slogan (celui de la lutte contre l’Iran). Car il est certain que si l’Iran changeait sa politique et se rapprochait d’Israël et des Etats-Unis et s’alliait avec Israël, la situation à son égard serait complètement différente et redeviendrait ce qu’elle était à l’époque du Shah. A cette époque, sa politique était bien différente de ce qu’elle est devenue après la Révolution Islamique en Iran. Il est de notoriété publique que la manifestation croissante d’une hostilité contre Israël et la prise de conscience de plus en plus ferme des peuples arabes à l’égard du danger israélien ne reflètent en aucune manière une défiance à l’égard de l’influence iranienne. C’est une question humanitaire, de principe, éthique, morale et religieuse. Quels que soient les normes et considérations qui doivent nous animer, c’est un devoir que de s’engager (pour la Palestine et contre Israël), principalement et avant tout en tant qu’Arabes. L’Iran défend une politique digne, juste, efficace et de principe dans son soutien à la cause palestinienne, dans son investissement aux côtés de la Résistance en Palestine et au Liban, et dans son hostilité radicale à Israël. Telle est la position juste, la position de principe, la position efficace qui doit s’imposer à tous les hommes libres du monde de manière primordiale, et non pas par alignement sur l’Iran. Lorsqu’un peuple d’entre les peuples arabes s’éveille et prend conscience de sa responsabilité à l’égard de cette cause en tant que cause qui nous concerne tous, et nous concerne à tous les points de vue, qu’il s’agisse de la responsabilité religieuse, patriotique, humanitaire, du point de vue de la morale et des valeurs, alors, de manière fondamentale, cela ne traduit nullement l’extension de telle ou telle influence externe. Prétendre (la réalité de cette influence iranienne) n’est qu’une tentative d’égarement : le régime saoudien essaie de tromper les peuples de la région. Celui qui manifeste de l’hostilité à Israël, ils le décrivent en disant que c’est un iranien (hostile) ; celui qui apporte un soutien total à la Résistance palestinienne et libanaise dans leur lutte contre Israël, ils disent que c’est un iranien. Ils essaient ainsi de duper et de museler tout le monde, et de créer de nouveaux équilibres dans les causes stratégiques de la région de sorte que la normalisation des relations avec Israël et la collaboration avec Israël deviennent le cœur de l’identité arabe, que cela devienne une défense de la sécurité nationale arabe. Ils veulent que la lutte contre Israël et contre la domination israélienne, et que la solidarité avec le peuple palestinien, le sentiment de responsabilité à l’égard de la mosquée d’Al-Aqsa (à Jérusalem) et des lieux saints en Palestine deviennent une cause iranienne, et que quiconque construit sa politique dans cette direction doit être ciblé et accusé par tous comme étant sorti de l’arabisme. Est-ce que l’arabisme signifie le collaborationnisme, l’humiliation, la dégénérescence, la reddition, la soumission à Israël ? L’assimilation aux régimes qui collaborent avec Israël ? Cette distorsion ne vous profitera en rien, absolument rien, car votre collaboration avec Israël est révélée aux yeux de tous. Vous êtes clairement devenus, vous le régime saoudien et les instruments takfiris, votre identité est devenue sioniste et votre serment d’allégeance est pour Israël. Telle est votre situation, telle est votre cause. Vous œuvrez à donner d’autres titres aux conflits et à y entrainer la Communauté (islamique), à les modifier et à les désorienter par rapport à ce qu’ils devraient être pour tous, à savoir une hostilité dirigée contre Israël, telle une boussole, contre Israël en premier lieu.

Et il est vrai que l’entité israélienne est effectivement parvenue à pousser le régime saoudien à adopter ce projet et à en être le fer de lance, qui s’efforce ensuite de pousser le reste des régimes (arabes) ainsi que les instruments takfiris dans cette direction, à savoir prendre les peuples pour cible et les éloigner radicalement de la lutte contre Israël, à transformer la question de l’hostilité à Israël, de la prise de position contre Israël, de la prise de position en faveur de la cause palestinienne, des lieux saints en Palestine, de la terre de Palestine et du peuple palestinien en une question iranienne. Et cela alors que cela devait être d’abord et avant tout une question arabe et bien évidemment islamique, et une question humanitaire pour tous les hommes libres du monde. Ils ont réussi dans une grande mesure à cet égard. Et l’entité israélienne est parvenue à amener le régime saoudien à jouer ce rôle comme un rôle essentiel : le régime saoudien le considère comme son rôle-clé, son projet fondamental auquel il consacre toutes ses capacités, toutes ses ressources, et il y œuvre de toutes ses forces, avec tout ce dont il est capable. De même, l’emprise israélienne démoniaque sur le régime saoudien est parvenue à entrainer cette folie furieuse saoudienne dans son agression contre le Yémen, cette terreur, cette barbarie dans la perpétration des crimes les plus atroces et les plus odieux contre le peuple yéménite digne, musulman et arabe. L’emprise israélienne démoniaque sur le régime saoudien est reflétée dans ce que perpètre ce régime en fait de crimes horribles et inqualifiables qui font affront à l’humanité elle-même, des crimes qui n’ont pas d’exemple dans la région. Et on peut même dire qu’Israël est parvenue à pousser le régime saoudien à faire pire encore que ce qu’il avait fait lui-même de sorte que ce régime apparait dans la conscience mondiale comme le pire de tous, le plus grand, le plus odieux et le plus atroce criminel, le plus tyrannique dans son agression. Israël a réussi à faire cela, de même qu’il a réussi à pousser tous les takfiris dans cette direction.

Et le régime saoudien poursuit son agression contre le Yémen avec tout ce qu’il perpètre en fait de crimes atroces et en bafouant toutes les valeurs humaines, morales et islamiques, avec toute sa tyrannie et sa malfaisance, bénéficiant clairement du voile dont le recouvrent les Etats-Unis. Les Etats-Unis ont un rôle fondamental dans cette agression : ils dirigent, ordonnent, fournissent, comme ils l’ont déclaré, un soutien logistique, des informations, etc. Plus encore, aujourd’hui, le peuple yéménite est tué par des bombes américaines. Ceux qui se font tuer, parmi les enfants de ce peuple, dans les marchés, dans les rassemblements de citoyens, etc., sont tués par des bombes américaines. Les centaines d’enfants tués dans leurs maisons, et sur lesquels elles se sont effondrées, ont été tués et leurs maisons détruites par des bombes américaines. Le régime saoudien redouble de barbarie et de fureur meurtrière grâce à la couverture politique que lui ont accordée les Etats-Unis, et avec l’encouragement, l’exhortation et la bénédiction d’Israël. Et il est surprenant que ce régime en soit satisfait. Le régime saoudien se vante de tout ce qu’il fait lorsqu’Israël l’y encourage et lui accorde sa bénédiction.


http://image.almanar.com.lb/english/edimg/2015/Middle_East/Yemen/Taiz_massacre.jpg


L’une des causes principales de ce rôle néfaste et ce ciblage de notre noble peuple yéménite est ce qui est connu de ce digne peuple, à savoir ses valeurs, son éthique, ses principes, et son engagement majeur et actif avec les peuples arabes en direction de la Palestine et de la cause palestinienne, ainsi que dans le sens d’une hostilité marquée pour Israël. Lorsqu’une prise de conscience croissante s’est révélée au sein de notre peuple yéménite, et lorsque son niveau d’engagement et de réactivité s’est grandement développé au sein des marches et des manifestations de solidarité, au point qu’en ce premier anniversaire de l’agression contre Gaza, nous pouvons nous souvenir des manifestations de très grande ampleur au Yémen tout au long de la guerre contre Gaza, à un point inégalé par tout autre pays arabe, des manifestations énormes, spectaculaires, avec une très grande réaction de notre peuple, au point qu’en vérité, des centaines de milliers d’entre notre peuple yéménite désirent, espèrent et aspirent à pouvoir être côte à côte avec la Résistance en Palestine et la Résistance au Liban pour combattre directement l’ennemi israélien. Tel est le peuple yéménite, au sujet duquel on peut dire avec certitude que c’est le peuple arabe le plus engagé pour la cause palestinienne, celui qui fait le preuve de plus de solidarité et de compassion avec elle, humainement et moralement, mais il est malheureusement très pauvre au niveau financier à cause de la politique d’appauvrissement et de ciblage dont est victime ce peuple depuis des décennies. De même, ce peuple a toujours été soumis à la guerre, à une guerre de très grande ampleur, et on assiste à l’intensification de la violence de l’agression et du ciblage contre lui, à un point qui a encore augmenté son éveil et sa conscience, ainsi que son engagement pour cette cause majeure.

Dernièrement, les craintes israéliennes au sujet du peuple yéménite, de sa révolution populaire et de sa prise de conscience croissante ont émergé publiquement, au point que certains Israéliens ont déclaré que le peuple yéménite est plus dangereux que le nucléaire iranien. Et on peut dire que c’est là un témoignage du malaise israélien à l’égard de cette prise de conscience croissante du Yémen, et de l’engagement de notre peuple yéménite pour les grandes causes de notre Communauté (islamique). Israël est en proie à un très grand malaise. Et c’est pourquoi Israël s’est empressé de faire pression sur les Etats-Unis, puis tous deux ont fait pression sur le régime saoudien qu’ils ont utilisé comme un instrument vil, stupide et ignorant, sans morale et sans valeurs, pour commettre cette agression contre notre noble peuple yéménite. Nous parlons là de vérités et de faits réels. Netanyahu lui-même a exprimé sa préoccupation au sujet de notre situation au Yémen, ainsi que d’autres responsables israéliens. Les médias israéliens en ont beaucoup parlé. Après que ces peurs aient été révélées publiquement et aient pris une grande ampleur en Israël, accompagnées des préoccupations des Etats-Unis, cette agression contre notre pays a été déclenchée. Et c’est pourquoi nous pouvons dire que parmi l’une des causes et motivations les plus importantes de cette agression est la volonté de punir ce peuple yéménite pour son engagement libre et responsable, et pour sa prise de conscience croissante à l’égard des grandes causes de la Communauté (islamique). Mais malgré tout cela, notre noble peuple yéménite gagne en détermination, en prise de conscience et en attachement à sa position de principe et responsable et il ne reculera jamais.

Et ce fut la résistance de notre noble peuple yéménite, cette résistance héroïque malgré l’ampleur de l’agression, et malgré tout l’énorme battage médiatique trompeur qui l’a accompagné et un blocus extrêmement sévère, mais la résistance de notre peuple fut héroïque, et il put tenir bon et faire face avec fermeté, donnant ainsi la véritable image des valeurs, de l’éthique et des principes de ce noble peuple, le Yémen de la foi et de la sagesse, le Yémen de la civilisation, des valeurs et de la morale. Ce peuple n’a pas été brisé, et n’a pas changé ni ne changera jamais son orientation éthique et de principe, responsable et libre. Les Yéménites resteront comme ils sont et comme le monde les a toujours connus, dans leur courage, leur gloire, leur endurance face à l’adversité, leur liberté, leur fierté, leur dignité, et aucune des forces de la tyrannie et du crime ne parviendra jamais à briser leur volonté car ils prennent leur force et leur détermination de Dieu Le Glorifié et Le Très-Haut, et car ils sont dans le vrai et que leur combat est bon et juste.

Aujourd’hui, nous sommes à la veille d’une nouvelle trêve à laquelle ont appelé les Nations Unies, dont la position (vis-à-vis de cette guerre) est timide, car l’ONU est très soumise à l’influence américaine, à l’influence occidentale et à l’argent saoudien, c’est une certitude. Cela affecte un grand nombre de ses représentants, au point de toucher jusqu’à leur nouvel émissaire qui a été désigné grâce au veto saoudien et est donc soumis à leur volonté. En réalité, nous n’avons pas grand espoir dans le succès de cette trêve, du fait de notre expérience avec la trêve précédente. Notre espoir en le succès de cette trêve est très faible, car cela implique qu’elle soit respectée par l’Arabie Saoudite ainsi que par ses mercenaires, et notre expérience avec la trêve précédente était amère et malheureuse. Ce n’était pas une trêve, elle n’avait pas d’autre existence que dans les médias, et quant à ce qui se passait sur le terrain, c’était bien autre chose : les bombardements aériens étaient continus, les mercenaires, les Daechites, les takfiris et Al-Qaïda continuaient tous à perpétrer leurs crimes et leurs agressions contre les villes et régions du Yémen.

Si nous supposons que cette trêve soit appelée à fonctionner, par exemple sous l’influence de leurs conseillers américains et les bénédictions israéliennes, si leurs maîtres leur demandent de la respecter, alors pour que la trêve soit effective, il faut que l’agression soit complètement stoppée. La poursuite de l’agression signifie que de grands crimes continuent à être perpétrés, des crimes sans précédent à ce stade. Ce qui est perpétué en fait de crimes à l’encontre de notre digne peuple yéménite, sans la moindre justification, ne trouve actuellement son exemple nulle part dans le monde entier. Les crimes les plus atroces sont commis : le ciblage de foules de citoyens dans les marchés, des villes, des quartiers résidentiels, des villages, du peuple dans son ensemble et dans tous les domaines de la vie quotidienne. Et ces crimes n’ont aucune justification : c’est une agression absolument illégale et illégitime, une agression qui a récemment augmenté en rage et en monstruosité, et qui doit être arrêtée. Sa poursuite est inacceptable : nous, en tant que Yéménites, nous ne pouvons pas tolérer que cette agression se poursuive à notre encontre, avec toute cette haine et tous ces crimes. La poursuite de la guerre signifie la poursuite de crimes quotidiens horribles et atroces, cela signifie que le sang du peuple yéménite continue à être versé, que des centaines d’enfants et de femmes, de vieillards et de jeunes, continuent à être tués. Tout le monde a pu voir les crimes commis durant les derniers jours, jusqu’au crime de cibler les marchés, comme au marché des bestiaux de Lahij, de Hajjah, de ‘Amran, le marché aux pommes de terre à ‘Amran, etc.


http://i1.wp.com/newsweekpakistan.com/daisnews/wp-content/uploads/2015/05/yemen-airstrikes.jpg?resize=600%2C400


Nous ne pouvons pas nous taire face à un ciblage si horrible, si monstrueux et si atroce, ou plutôt nous ne pouvons pas rester sans réagir, car nous ne nous taisons pas, nous sommes actifs. Notre noble peuple yéménite est en marche, son armée est en marche, et ses comités populaires sont également en marche. Tout le Yémen est en marche pour faire face à cette agression directement à la frontière, et confronter les mercenaires et instruments de cette agression à l’intérieur, parmi ses agents ainsi qu’Al-Qaïda. Par conséquent, la poursuite de cette agression nous contraindra, en tant que peuple yéménite, à nous diriger vers l’étape suivante, une escalade vers des actions stratégiques majeures. Il n’y a pas moyen d’y échapper si l’agression se poursuit. Il est vrai que ce sont là des décisions capitales, radicales et inquiétantes, qui peuvent entrainer des développements et bouleversements majeurs dans la région, mais nous avons été soucieux de ne pas nous hâter, de ne pas nous précipiter vers de telles actions et de donner l’occasion à ce régime saoudien criminel de faire marche arrière, de faire cesser son agression injustifiable. Mais si l’agression se poursuit, alors je déclare dès maintenant à toutes les composantes du pays et à tous les mouvements : nous avons le devoir de nous diriger vers ces choix stratégiques majeurs quels que soient les développements qui peuvent en découler. Car sans cela, en quoi pouvons-nous espérer ? Sur l’Organisation des Nations Unies ? Nous voyons bien sa situation, elle est pathétique, déplorable. Devons-nous compter sur une prise de position sensée de la communauté internationale ? Qu’ils fassent preuve de bon sens dès maintenant ! Que la communauté internationale, que les Etats-Unis eux-mêmes s’adressent à l’Arabie Saoudite, leur agent, leur ambassadeur, l’agresseur aveugle, afin de la conseiller, et de lui dire que ça y est, ça suffit ! Qu’ils mettent fin eux-mêmes à l’obstination saoudienne dans cette agression et cessent de les couvrir et de les diriger. Faute de quoi, notre peuple yéménite ne portera pas le poids de la responsabilité de tous les développements qui peuvent être entrainés du fait de cette agression monstrueuse et criminelle. Et notre peuple yéménite ne pourra subir aucun reproche et aucune responsabilité, car il est grandement opprimé. Que peut-il donc faire ?  Toute cette agression était dirigée contre ce peuple, ce n’est pas ce peuple qui a pris la décision de mener une agression contre le régime saoudien, ou de mener des opérations offensives contre le régime saoudien, ni de faire quoi que ce soit au régime saoudien. C’est le régime saoudien, sous la bannière des Etats-Unis et avec Israël derrière lui, qui a organisé et initié cette agression, puis s’y est lancé sans la moindre justification. Et c’est pour cela que c’est lui qui porte la responsabilité morale, humaine, historique, etc., de tout ce qui pourra survenir du fait de cette agression, de toutes ses conséquences et de tous ses résultats.

Aujourd’hui, cette lutte est inévitable pour notre peuple yéménite, qui a attendu 40 jours avant de réaliser la moindre opération en riposte à cette agression. Peut-on trouver un autre peuple qui peut endurer patiemment 40 jours (d’agression) ? Et il a ainsi prouvé à tous les pays de la région et au monde entier le mensonge et la fausseté des allégations concoctées et répandues par le régime saoudien. Il prétendait que ce peuple représentait un danger pour l’ensemble de la région, mais il est apparu que c’est le régime saoudien lui-même qui représente un tel danger, et que notre peuple yéménite n’est pas agressif, en aucune manière : c’est un peuple civilisé, avec de nobles manières, des principes, des valeurs. Quant au régime saoudien, c’est lui l’agresseur. Et c’est seulement après 40 jours que ce peuple a commencé à riposter, et le niveau des ripostes a commencé à se faire plus large et mieux organisé, donnant une chance à ce régime saoudien criminel de réévaluer la situation, de se ressaisir. Mais malheureusement, jusqu’à présent, rien de tout cela n’a été réalisé : l’agression se poursuit, avec une grande monstruosité et des crimes absolument atroces. Et par conséquent, puisque cette agression se poursuit, sans horizon, et que notre peuple yéménite voit que cette agression ne cesse pas, il n’y a plus d’autre choix que de s’engager dans ces actions d’envergure. Chaque maison, chaque force dans ce pays doit soutenir complètement ces choix, à tous les niveaux, car ce seront là des décisions nécessaires. Si cette agression ne s’arrête pas, ce seront là des choix nécessaires. Car à quoi bon attendre ? Faut-il les laisser occuper le territoire ? Ils n’ont aucune humanité en eux, aucun honneur, pas de morale, pas de valeurs. Ils n’ont aucune qualité (humaine). Ce sont des monstres à tous les sens du terme. Qui commet de tels crimes ? Qui cible jusqu’aux marchés, jusqu’à la foule des gens dans les marchés dans toutes les provinces, ici et là, tant au nord qu’au sud ? A travers tous ces crimes, ils révèlent leur monstruosité : ils n’ont aucune humanité, ni aucune des valeurs que les hommes respectent même durant les guerres. Ils n’ont aucune telle conception. Pour eux, celui qui a de l’argent peut faire tout ce qu’il veut, sans aucune limite, et il distribuera l’argent ici et là, tant pour le Conseil des Droits de l’homme, tant pour les Nations Unies, pour tel et tel pays, et son agression sera couverte et légitimée, et il n’aura aucun problème.

Et c’est pourquoi je m’adresse en premier lieu à l’intérieur (du Yémen) avec cette question majeure, à savoir que si l’agression se poursuit et ne prend pas fin, si cette agression criminelle et impitoyable se perpétue ainsi, alors nous devons tous nous mobiliser à tous les niveaux – médiatiquement, politiquement, culturellement, militairement et en matière de sécurité – pour être en mesure d’aller de l’avant et de prendre ces mesures stratégiques majeures, quelles que puissent être les conséquences. Et il faut se souvenir du fait que la confrontation était inévitable dès l’origine, elle a été imposée au peuple yéménite et rendue inévitable. Ce n’est pas le Yémen qui est l’agresseur, jamais de la vie. Ce sont eux qui sont venus et nous ont attaqués, ce sont eux qui ont commencé à perpétrer leurs crimes et leur agression. La manière sensée d’y faire face est donc de chercher à améliorer nos points de force, et c’est à cela que tout le pays doit penser et œuvrer. Du moment que la confrontation est inévitable, et que c’est la partie adverse qui a déclenché l’agression et insiste pour poursuivre son agression, alors la réponse adéquate est de tout faire pour développer et renforcer nos points forts pour faire face à cette agression et peser de tout notre poids pour y mettre fin, nos points forts tant du point de vue moral que du point de vue des actes et des prises de position. Voilà ce qui compte, telle est la bonne attitude à prendre. Et j’ai le plus grand respect, la plus grande considération pour la manière dont se comportent tous les Yéménites : lorsqu’on parle de la patience et de l’endurance de ce peuple dans toutes ses composantes, dans toutes ses catégories, une patience grandiose et héroïque, et il faut que nous puissions tirer avantage de cette patience, de cette capacité à endurer, de cette force, de ce moral très élevé, de cette détermination à persévérer. Nous devons mettre tout cela à profit pour se diriger vers des prises de position stratégiques majeures, efficaces et à même de peser très lourdement dans l’équation, tout cela doit se traduire concrètement dans des prises de position décisives. Car même si, en vérité, notre patience, notre endurance et notre détermination à persévérer ont atteint un degré très élevé, exceptionnel, grandiose, inconcevable, il faut qu’elles se traduisent plus encore sur le terrain, et que tous les Yéménites puissent se détacher de toutes les petites sensibilités : l’heure n’est pas aux considérations de détail et à la ratiocination, car tout cela nuit à notre capacité concrète de défense, et entrave nos actions effectives et responsables.


http://www.todayonline.com/sites/default/files/styles/photo_gallery_image_lightbox/public/2015-03-23T141933Z_1_LYNXMPEB2M0NC_RTROPTP_3_YEMEN-SECURITY.JPG?itok=y8UIzZYw


En premier lieu, nous devons le faire parce que c’est une responsabilité qui pèse sur tous, car tous les habitants de ce pays étaient ciblés. L’agression, en tant qu’agression extérieure contre le pays, est une insulte et une blessure infligées à la dignité et à l’honneur de tous les Yéménites, sans considération pour les mercenaires et les agents qui se sont vendus eux-mêmes et ont vendu leur patrie, leur peuple leur morale et leur humanité pour un peu d’argent : telle est la nature des mercenaires dans le monde entier. Même si Israël venait nous agresser directement, leur situation serait la même. Dans tous les pays du monde, on trouve toujours d’une part des hommes nobles, dignes et libres, un grand mouvement populaire d’endurance, de résistance, d’héroïsme, de liberté et d’indépendance, et d’autre part des mercenaires, des collabos, des esclaves et des opportunistes. Mais il faut que le peuple fasse front face à cette agression et qu’il ne permette pas que cette question de la collaboration avec l’ennemi, cette humiliation et cette trahison deviennent quelque chose d’acceptable pour obtenir de l’argent. C’est quelque chose d’absolument inadmissible et intolérable. Il faut que sur le plan intérieur, notre voix soit haute et notre prise de position forte en ce qui concerne cette question.

Que tous s’élèvent au-dessus de toutes les sensibilités (secondaires) et que tous les efforts soient orientés vers ce choix décisif. Si l’agression ne cesse pas, il n’y a pas d’autre choix. Au niveau de la révolution populaire, du caractère actif et résistant de ce peuple, nous sommes tout à fait prêts à prendre de telles décisions, par la grâce de Dieu et par Son aide, et par la confiance en Lui. Mais nous sommes particulièrement soucieux de veiller à ce que ce soit le choix de tous, une orientation adoptée par tous, vers laquelle tous se dirigent, conscients qu’il s’agit de notre responsabilité collective. Aujourd’hui, quiconque joue un rôle actif pour faire face à cette agression le fait en conscience de cette responsabilité, car il ne combat pas pour moi, ou pour telle ou telle composante. C’est là une responsabilité nationale pour chaque yéménite, chaque musulman, chaque homme digne et libre. C’est une responsabilité religieuse pour quiconque est attaché à la religion, une responsabilité nationale pour quiconque a le sens de la patrie, une responsabilité humaine pour quiconque conserve une once d’humanité. Personne ne peut être réticent, manquer à l’appel ou se dérober à sa responsabilité dans de telles conditions, avec tout ce que le côté de l’agresseur nous inflige, si ce n’est un homme complètement dépourvu de tout sentiment humanitaire. Une seule scène parmi toutes les scènes de crime et de massacre suffit à faire vibrer chez tout homme l’ensemble de ses sentiments humains, le poussant à la colère et au sens de la responsabilité vis-à-vis de ce qui se passe. Et c’est pourquoi nous devons tous œuvrer à mettre fin à l’agression. Si elle ne cesse pas, si les maîtres du régime saoudien ne retrouvent pas la raison et ne les convainquent pas de se diriger dans cette direction, alors tous nos efforts devront être investis dans ces grands choix stratégiques, et nous devons être prêts, déterminés, actifs et efficaces à tous les niveaux.

En conclusion, nous réaffirmons certaines prises de position :

Premièrement, nous soulignons la position de principe, humanitaire, morale et religieuse du peuple yéménite vis-à-vis de la cause palestinienne, de ses lieux saints, de sa terre et de son peuple. Et cette position de principe ne pourra jamais être remise en cause, en aucun cas, quoi que puisse faire le régime saoudien. Il peut faire absolument ce qu’il veut pour servir les intérêts d’Israël, peu nous importe. Il peut caractériser notre position comme un alignement ou une soumission à l’Iran, ou tout ce qu’il veut : nous nous moquons bien de ses étiquettes, de ses accusations mensongères et de sa propagande médiatique, qui ne nous touchent pas. Ce qui nous importe, c’est notre prise de position responsable, libre, notre lucidité et notre éveil dont nous avons parfaitement conscience. Nous, les Yéménites, avons parfaitement conscience et mesurons pleinement la portée de ce que nous disons, de ce que nous faisons, de ce à quoi nous pensons, et de ce dans quoi nous nous engageons.

Deuxièmement, j’appelle toutes les classes populaires et les élites à se préparer à prendre de grandes décisions stratégiques si l’agression ne cesse pas et se poursuit dans sa barbarie et ses crimes horribles.

Troisièmement, j’appelle toutes les forces politiques de ce pays à agir en vue de combler le vide gouvernemental, sans attendre l’extérieur pour cela ; c’est quelque chose de possible et faisable, et c’est une responsabilité – et en même temps un besoin urgent – pour servir ce peuple. Et la grande cohésion de notre peuple malgré ce dangereux vide gouvernemental est exceptionnelle. De même en ce qui concerne le front intérieur, j’appelle notre peuple à être très vigilant quant à la situation sécuritaire. Car il y a une action concertée du régime saoudien avec Daech et Al-Qaïda pour cibler ce peuple, et il a été révélé clairement qu’il n’y a aucune différence entre le régime saoudien et Daech, si ce n’est au niveau de leurs capacités. Rien d’autre que leurs capacités respectives. Ils sont tous également takfiris, barbares et criminels. Il suffit d’observer la manière dont les avions ouvraient la voie aux voitures piégées en direction des villes, surtout Sanaa, lorsqu’ils bombardaient les points de sécurité au moment même où ces voitures approchaient pour leur frayer un chemin et leur permettre d’entrer dans les villes. Il suffit de regarder ce qu’ils ont fait le jour des attentats à Sanaa : ils en ont fait un grand jour, et certains de leurs médias l’ont même décrit comme un jour historique. Cela indique qu’ils constituent un seul et même front, et œuvrent dans un seul et même but. Israël a des agents : l’un d’entre eux est le régime saoudien, et l’autre est constitué par les groupes takfiris.

Notre responsabilité et de compter sur Dieu, de placer notre espoir et notre confiance en Lui, et à aspirer à Sa promesse véridique de victoire. Nous devons prendre conscience de notre responsabilité et de ce que nous avons le devoir d’accomplir, et de prendre garde à ne pas faire défaut, à ne pas manquer à nos devoirs.

En ce mois béni, nous demandons à Dieu le Très-Haut et l’Exalté d’accorder à notre noble peuple yéménite la victoire et le soulagement, de faire miséricorde à ses martyrs et de soigner ses blessés, et de porter Secours à nos frères Palestiniens, à nos frères combattants de la Résistance Islamique et de la Résistance Libanaise face à l’ennemi israélien, et de nous faire parvenir à ce qu’Il agrée, et de nous compter parmi les affranchis de Son feu, car Il est celui qui entend les invocations.

Que la paix de Dieu soit sur vous, ainsi que Sa miséricorde et Ses bénédictions.

Voir également :  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire