mardi 11 août 2015

Massacres et revers saoudiens au Yémen : l'Arabie Saoudite sur les traces d'Israël


Bulletin d'Al-Manar du 20 juillet 2015

Tant du point de vue de l'atrocité de ses crimes que des revers cuisants qu'elle subit, l'agression saoudienne, qui bénéficie du soutien total des Etats-Unis (ouvertement) et d'Israël (en coulisses), semble engagée irrémédiablement dans la voie de l'entité sioniste. De même, la Résistance yéménite marche, lentement mais sûrement, sur la voie du Hezbollah.

Sayed Hassan Nasrallah avait déjà évoqué, au sujet de la guerre de 2008 entre la Géorgie et la Russie, que les Israéliens avaient un haut degré d'expertise dans les défaites humiliantes, et qu'ils en faisaient bénéficier Tbilissi et quiconque voulait apprendre. Riyad s'est portée volontaire et en récolte les premiers fruits : les Saoud ont inextricablement lié leur rôle, leur réputation et leur destin à Israël. 

Traduction et sous-titres : http://www.sayed7asan.blogspot.fr




Transcription :



L'agression saoudo-américaine poursuit méthodiquement ses massacres au Yémen. Elle persiste à semer la mort sans relâche. A Saada, cela s'est manifesté dans un massacre atroce qui a fait plus de 20 victimes civiles, des femmes et des enfants pour la plupart, du fait de bombardements intenses sur le quartier résidentiel de Sadr, et la région de Maqna'.

Les massacres saoudo-américains se sont également étendus à la province de Ebb, à l'ouest du Yémen. Voici des images du massacre qui s'est produit il y a deux jours dans la sous-préfecture d'Irim. On compte plus de 13 victimes martyres, surtout des enfants et des femmes.

Mais tout cela n'a pas empêché l'armée yéménite et les Comités populaires de repousser les éléments d'Al-Qaïda et les forces de la coalition (saoudo-arabe) dans plusieurs régions. Dans la province de Lahj, l'armée yéménite et les Comités populaires ont infligé de lourdes pertes aux éléments d'Al-Qaïda et aux milices de Hadi au cours de combats intenses aux alentours de la base aérienne d'Al-Anad. Ils ont lancé des roquettes sur des bases militaires saoudiennes dans les régions de Jizan et Najran.

Mais le succès le plus éclatant de l'armée yéménite et des Comités populaires est d'être parvenus à contenir l'offensive « Flèche d'Or » dans la province d'Aden, lorsque les forces de l'agression et les milices de Hadi ont été empêchées d'avancer dans la ville d'Aden, sauf dans deux de ses rues où elles sont assiégées et se font assaillir. Exactement la même chose s'est produite dans la région de Khor Maksar et à l'aéroport d'Aden, où selon les dernières informations, l'armée yéménite et les Comités populaires ont établi une ligne de démarcation sur le terrain derrière laquelle les forces de l'offensive « Flèche d'Or » ont été repoussées, et leur mouvement a été dirigé vers des rues abandonnées après un déluge de feu qui a brisé le front de l'offensive ennemie dans les provinces les plus importantes et a fait échouer jusqu'au projet de prendre le contrôle de quelques rues d'Aden, alors que l'objectif de l'opération (saoudienne) « Tempête Décisive » était de prendre le contrôle de l'ensemble du Yémen.



Voir également :



De la Palestine au Yémen : honneur et déchéance du monde arabe

Discours de Abdel-Malik al-Houthi, chef de la Résistance yéménite

Yémen: Une Voix Dans Le Désert

Guerre sans merci au Yémen

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire